Politique Française

PMA-GPA : le meilleur des mondes ne paraît pas effrayer Nicolas Bouzou… Par Gérard Brazon

Le meilleur des mondes « En Marche » ! La femme devient du matériel humain, va louer son ventre aux riches femmes infertiles, et plus tard, quand l’occasion fera le larron, elle sera remplacée par des utérus artificiels.

L’essayiste libéral Nicolas Bouzou se réjouit de l’extension de la PMA et de la possibilité de congélation des ovocytes prévue dans le projet de loi de bioéthique. Il faut distinguer ce qui est naturel et ce qui est moral, plaide-t-il.

J’ai toujours pensé que le naturel devait être préservé, et que la morale était évolutive et qu’il fallait s’en méfier, surtout quand des régimes politiques se targuent de faire la morale ! Que penser en effet de la morale du Moyen Âge, celle de l’Inquisition, celle des révolutionnaires de 1793, celle des soviétiques, des nazis et des fascistes et celle de l’islam totalitaire qui trouve moral que la femme puisse se prendre une trempe quand elle désobéit à son mari, ou qu’il faut tuer l’infidèle ! Est-ce une bonne morale ?

Le père et l’enfant de Saudek

Tout cela au nom de la révolution technologique de la procréation. L’humanité réduite à rien, ou plutôt réduite à produire pour les plus riches tandis qu’ils pourront consommer de la brioche, et des gosses à volonté !

Il paraît que c’est une belle révolution, une belle avancée, une marche de plus vers le bonheur. Le souci est que je ne vois pas de quel bonheur on parle !

Dans ma famille, sûrement pour se consoler de ne pas être riche, on disait que le bonheur pouvait se trouver sur un tas de fumier ! Ce n’est pas faux puisque maintenant, un tas de fumiers prétendent faire le bonheur de l’humanité !

La recherche sur la fertilité se développe, notamment avec les progrès de la génétique. Les progrès les plus spectaculaires sont attendus dans la fabrication de gamètes à partir de cellules souches, la manipulation génétique des embryons et, à long terme, l’utérus artificiel.

L’homme dans la solitude d’Alberto Pancorbo

Cela ne vous fait pas froid dans le dos ? L’homme n’étant plus un père avec la PMA, il pourrait se voir remplacer par des gamètes à partir de cellules souches !

Plus besoin de rencontrer l’âme sœur pour Madame, il lui suffira de commander sur internet les gamètes désirées ! De choisir le type d’enfant aussi : blanc, blond, aux yeux bleus, puisque avec le Grand Remplacement, le blanc reviendra à la mode ! Cela fera chic dans une famille mixée, métissée, d’avoir son Blanc, un mâle de préférence, pour la reproduction ! On ne sait jamais, au prix de son sperme, cela peut rapporter pas mal de fric ! Qui sait, il pourrait, ce Blanc, devenir un bon reproducteur et puis plus tard, mis à la fourrière des humains quand il sera devenu trop vieux, ou euthanasié, qui sait ! Il fera un bon soleil vert pour les connaisseurs qui savent à quoi je veux faire allusion !

Commence à se dessiner à l’horizon une procréation qui, d’une part, pourrait échapper au corps des femmes.

Parce que fatalement, il y aura une suite comme dans le « Meilleur des Mondes » ! L’humanité sera dépossédée de son humanité, des désirs trop violents des hommes, nous disent les furieuses féministes de gauche, et ainsi de vouloir interdire ces déviances qui consistent pour une femme d’aimer un homme ou pour un homme d’aimer une femme, de se désirer, de se prendre tous deux, de vouloir faire un enfant normalement, en faisant l’amour, en griffant le dos de son partenaire, en criant son plaisir, en l’embrassant à pleine bouche, en mêlant les liquides, en échangeant sa sueur et en éprouvant cette immense joie d’être amoureux, de faire l’amour, de donner, de recevoir ! Quelle horreur, n’est-ce pas, pour ces féministes d’un nouveau genre qui n’ont plus grand chose à voir avec des Benoîte Groult ou Anne Zelensky voire même, Simone de Beauvoir qui n’est pas, loin de là, ma préférée pour des raisons politiques !

Alors il paraît que l’on pourra modifier les embryons, ce qui permettrait d’éradiquer certaines maladies. Pourquoi pas, mais là aussi, où commence l’humanité et la fin de cette humanité si des femmes, des hommes, des groupes, des élites, des dirigeants peuvent choisir leur type d’embryons ? Cela s’appelle l’eugénisme et les nazis avaient travaillé dessus ! C’est quoi l’eugénisme : l’ensemble des méthodes et pratiques visant à améliorer le patrimoine génétique de l’espèce humaine. De toute l’espèce humaine ?

Gageons que ce ne sera pas le cas et qu’il y aura des milliards d’êtres humains qui jamais ne participeront à ce nouveau « bonheur », ce grand progrès de la science. Pour ma part, j’ai tellement pris de plaisir avec les femmes qui ont bien voulu m’accorder leur confiance, accepté et voulu me laisser entrer dans leurs nids d’amour, que ce monde ne sera jamais ma tasse de thé !

Gérard Brazon

Les images sont issues de tableaux d’un peintre que j’adore : Alberto Pancorbo 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.