Dictature de l'Union Européenne, Les Carpettes ¨politico-médiatiques, Politique Française

La Turquie Menace de Relancer la Crise des Migrants en Europe – Par Soeren Kern

Extrait d’un article de GatestoneInstitut

« Nous sommes confrontés à la plus grande vague migratoire de l’histoire. Si nous décidons d’ouvrir les vannes, aucun gouvernement européen ne survivra plus de six mois. Nous leur conseillons de ne pas mettre notre patience à l’épreuve. » – Le ministre turc de l’Intérieur, Süleyman Soylu.

« L’adhésion à l’UE est un objectif prioritaire de la Turquie … La finalisation du processus de libéralisation du régime des visas, qui permettra aux citoyens turcs de traverser l’espace Schengen sans visa, est notre première priorité. » – Communiqué du ministère des Affaires étrangères de Turquie, le 9 mai 2019.

« La Turquie est en Asie mineure, elle n’est pas en Europe … La Turquie n’a pas vocation à adhérer à l’Europe. J’ai toujours été sur cette position, c’est une position de bon sens. Cela ne veut pas dire que je suis contre les Turcs, mon Dieu ! les Turcs, nous en avons besoin, ce sont des alliés dans le cadre de l’Otan …

Mais quand on expliquera que la Turquie est en Europe, on expliquera aux écoliers européens que la frontière européenne est en Syrie. Où est le bon sens ?… Si on dit que la Turquie est un pays européen, c’est qu’en vérité on veut la mort de l’Europe ». – L’ancien président français Nicolas Sarkozy.

Au cours de la même interview, Nicolas Sarkozy a ajouté :

« Quelle idée nous faisons-nous de l’Europe ? L’Europe, c’est l’union des pays européens. Alors, la question est très simple géographiquement parlant déjà : est-ce que la Turquie est un pays européen ?

Il y a une rive du Bosphore qui est effectivement en Europe. Est-ce que culturellement, historiquement, économiquement la Turquie est un pays européen ? Si on dit que la Turquie est un pays européen, c’est qu’en vérité on veut la mort de l’Europe ».

 

Si les ressortissants turcs ne sont pas autorisés à voyager sans visa au sein de l’Union européenne, la Turquie menace de rouvrir les vannes de la migration de masse vers l’Europe. La Turquie accueille actuellement environ 3,5 millions de migrants et de réfugiés – principalement des Syriens, des Iraquiens et des Afghans. Un grand nombre de ces personnes migreraient probablement en Europe, si la possibilité leur en était donnée. Photo : le camp de réfugiés Adiyaman en Turquie. (Source image : UNHCR)

1 réflexion au sujet de “La Turquie Menace de Relancer la Crise des Migrants en Europe – Par Soeren Kern”

  1. Non, la Turquie ne menace pas de « relancer » la crise migratoire, car la crise est (hélas) actuelle et ne peut qu’être ralentie, jugulée, arrêtée ou amplifiée. La Turquie fait ici preuve d’une arrogance (chantage) « inacceptable » que l’Europe accepte malgré tout… C’est un terrible aveu de faiblesse qui démontre notre piètre poids sur l’échiquier mondial. L’Europe est ainsi obligée de subir le monde musulman par la faute de dirigeants tous plus minables les uns que les autres depuis cinquante ans…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s